SUPER SPRINT (NES)

Super sprint arcade

SUPER SPRINT : JEU INTEMPOREL !

SUPER SPRINT, sorti en arcade en 1986, tout le monde le connait mais avez-vous déjà su qu’il était sorti sur d’autres supports?

Et bien oui, tout un tas. Si vous connaissez un support c’est qu’une version de la série est sorti dessus (ou presque) jusque dans les Atari Flashback Classics disponible sur PS4 et XBox One et si l’Amiga a eu droit à une adaptation tardive en 2012 par Philippe Guichardon(1) issue de la version Atari ST, c’est bien ici de la version NES dont je vais vous parler. Préparez-vous à entrer dans la quatrième dimension.

QUI QUI C’EST QUI EST DERRIÈRE CETTE CHOSE ?

SUPER SPRINT fut un jeu édité et développé pour l’arcade par Atari, en 1986 donc, mais fait parti du grand tout, à savoir la série SPRINT débutée en 1976 par SPRINT 2 (allez comprendre) développé sur commande d’Atari par sa filiale Kee Games. il était l’héritier spirituel du vénérable GRAN TRACK 10 (dont je parle ici). SPRINT 4 et SPRINT 8 apparurent un an plus tard suivi en 1978 de, je vous le donne en mille : SPRINT 1 !
La logique de l’époque (ou les drogues) me dépasse.
Il y eu quelques autres descendants mais nous allons nous arrêter à l’année 1988 et allons parler de TENGEN Inc.(2) en charge de l’adaptation NES.

TENGEN, filiale créé par Atari nous à donc sorti une version NES et que dire de cette version si ce n’est un gros « prout ».

A gauche le seul écran d’option que vous aurez sur NES. A droite l’écran de sélection des circuits de la version arcade avec sa petite musique qui résonne encore à mes oreilles. C’est ici que l’escroquerie sur NES débute.

QUAND LA PARESSE EST BONNE… BONNE BONNE BONNE

De deux choses l’une, soit connaissant la version arcade vous vous dites que c’est une bouse pondue à la va-vite, qui fait le taf mais sans aucun effort voir même avec du laxisme niveau graphisme et enrobage, soit vous découvrez ce style de jeu top-down, mono-écran, fixe, sur votre NES et vous vous dites : « Haaaaannnn mais c’est trop bien on peut jouer à plusieurs ça bouge et les circuits sont variés ! Haaaannnnn je vais commander un pizza ! »

…Je ne fais clairement pas partie de ces derniers vous l’aurez compris.

super sprint comparaison 1
A gauche la NES. A droite l’arcade. Bon, no comment… Ah si, vous avez remarqué? Ce tracé n’est pas issu de SUPER SPRINT mais d’un autre jeu de la série.

Non mais ça sent la paresse à plein nez, je vous le dis.
Un pauvre écran d’accueil où choisir le nombre de joueurs, une démo tournante au bout de quelques secondes d’attente.
Une fois lancé le jeu est fidèle dans son fonctionnement mais… on a beau être sur une NES, quand on regarde RC PRO-AM, Excitebike, Rad Racer ou mieux encore SUPER OFF ROAD que j’adorais en arcade et qui ne m’a pas déçu sur NES dans une adaptation fidèle, faite de power-up, d’upgrade…mais ici SUPER SPRINT fait dans le low cost de chez low cost.

super sprint comparaison 2
Ceci est un assassinat rétinien ! Que les coupables soient guillotinés sur l’autel de l’arcade immédiatement !

De un, on ne peut jouer qu’à deux joueurs, de deux il n’y a pas d’autres options possibles, de trois aucune possibilité de faire une course unique sur le tracé de son choix, de quatre… euh… ah bin non… c’est tout, merci d’être venu, vous pouvez rentrer chez vous.

POURQUOI MAIS POURQUOI…

Alors je veux bien que TENGEN soit dédié aux adaptations sur consoles et ordinateurs des jeux d’arcade Atari mais le faire de cette façon c’est juste un suicide vidéoludique et un irrespect total du client et des fans de SUPER SPRINT (l’original).

Les commerciaux ont du se dire « SUPER SPRINT? Tenez on va le sortir rapidement, pas besoin de faire de chichis, ne vous embêtez pas, on va surfer sur la vague, les gens adorent l’arcade alors l’arcade à la maison ce sera la jubilation, peu importe le contenu du moment que le contenant soit joli et donne envie d’acheter en rappelant la réalité avec une jaquette tip-top ».

Je hais les commerciaux…

Sinon le jeu n’est pas mauvais..

super sprint winner
Parce je le vaux bien et que c’est un exploit d’avoir joué à cette version, les yeux en sang et des larmes dans les oreilles. TENGEN vision… ah ça pour voir on voit bien le mur.

mouai…

voilà.

Bon c’est pas tout ça mais j’ai un article autrement plus intéressant à rédiger sur WRECKFEST et là on sort de la quatrième dimension pour revenir au monde réel dans un fracas de tôle immonde.

En attendant je préfère vous laisser avec ce bon vieux souvenir de SUPER SPRINT dans sa version arcade.

Liens :

(1) -> Interview de Philippe Guichardon
(2) -> En savoir plus sur TENGEN

D’Autres articles

1 Rétrolien / Ping

  1. WRECKFEST (PC/PS4/Xbox One) - CRAAACK ! BOUUM ! CRIIIIIIIII ! - GameBox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*