ULTIMATE RACING 2D (PC) – la nouvelle référence?

Ultimate racing 2D

Tandis que je flânais sur des sites de rétro-gaming, tout à fait par hasard je suis tombé sur l’annonce d’un jeu se voulant être l’héritier du futur des jeux de courses top down. Comprendre pour les néophytes une vue comme si un hélicoptère se trouvait à la verticale de votre véhicule à 30 ou 40m d’altitude, tel ce bon vieux et mythique SUPER SPRINT en arcade sur lequel j’ai fait mes armes dans le monde impitoyable des jeux de courses.

Ce jeu se nomme ULTIMATE RACING 2D, il est sorti officiellement le 24 mai 2018 sur PC via la plateforme STEAM.

Alors bon, ok, c’est bien beau, on joue sur l’effet d’annonce qui rappelle à notre bon souvenir ces jeux top down à écran fixe ou multidirectionnel pour les moins puristes, voir même de trois quart, mais déjà là on atteint les limites du genre et en 2018, est-ce qu’un jeu tel que celui-ci peut apporter sa pierre à l’édifice? Non parce qu’ils sont nombreux les jeux à s’y être essayés.

UN PEU D’HISTOIRE

Tout d’abord à mes yeux le genre top down a été démocratisé par SUPER SPRINT en 1986 mais bien des années avant d’autres s’y sont risqués et les deux premiers furent FORMULA K et GRAN TRACK 10 mais pour cela tenez vous bien, il faut remonter en 1974 ! Vous pouvez ci-dessous admirer la beauté de ces deux papys de l’asphalte.

1973… Ah qu’elle me manque nos bonnes vieilles bornes d’arcade !

Il y en eu bien d’autres et je ne fais pas ici un dossier. Mais tout de même il est amusant de noter que DESTRUCTION DERBY (Demoliton Derby dans d’autres contrées) existait déjà depuis belle lurette avant que la PLAYSTATION ne fasse une partie de son succès dessus en 1995. En effet le tout premier DESTRUCTION DERBY date de 1975 et un homonyme vu le jour en 1984, dans les deux cas, il s’agissait de jeux dit top down.

demolition derby
A gauche et en haut : Destruction Derby version 1975. En bas à droite la version de 1984. Nous sommes bien loin de la claque 3D de la version Playstation.

TOI PLUS MOI PLUS TOUT CEUX QUI LE VEULENT, ALLEZ, VENEZ, ENTREZ DANS LA COURSE

ULTIMATE RACING 2D ! Que de promesses et d’égo pour oser un titre d’une telle envergure.
Et pourtant, je vais être direct, le pari est réussi et bien plus encore. On peut remercier Applimazing, les petits gars déjà derrière Formula Racing 2D, version mobile au contenu limité qui leur a donné l’envie de pousser le concept à son maximum et bien leur en a pris.

Ouvrez grand vos yeux car le contenu à lui tout seul va vous mettre à terre :

  • 35 types de véhicule et 8 véhicules par type
  • Tout autant de types de championnat
  • 46 circuits
  • Des mods (voiture et circuits) créés par la communauté
  • Trois mode de jeu, amateur/pro/expert
  • Un jeu multijoueur en ligne efficace accueillant jusqu’à 20 participants
  • Des courses en équipes/écuries
  • physique et usure des pneus pris en compte
  • Arrêts aux stands
  • Qualifications
  • Boost
  • Et j’en oublie sûrement…
start
Gentlemen ! Start your engine !

Déjà, on ne se fiche pas de nous car dans les jeux top down le contenu est en général très limité. Mais je vais être plus précis.
Vous débutez ULTIMATE RACING 2D avec zéro crédit. Il va donc falloir en gagner et pour cela vous avez le choix d’effectuer un championnat pour acheter d’autres véhicules plus puissant, ayant plus d’accroche dans les virages, etc… (seul la couleur change pour un même type de véhicule mais les performances, elles, sont réellement différentes) et aussi débloquer les championnats suivant.

choix de voitures
Ne vous attendez pas à devenir riche au début mais quoi qu’il arrive vous finirez par pouvoir acheter le meilleur véhicule pour chaque catégorie, par contre il va falloir être patient et tenace.

Ou alors vous pouvez très bien ne choisir de faire qu’une course simple sans enjeux autre que de gagner de l’argent.
Les trois modes amateur/pro/expert se choisissent avant le début de la courses et permettent de gagner beaucoup plus si vous choisissez une difficulté supérieure mais ne vous y trompez pas, l’IA peut être diabolique et à moins de maitriser les circuits vous ne gagnerez pas.

Karting
Le karting ! Une discipline que j’affectionne mais dur de sortir du peloton, la concurrence est rude.

Les circuits donc. Et bien la majorité des circuits de formule un sont représentés, des anneaux de vitesse tel Indianapolis, Daytona, etc… des pistes de karting réelles et fictives, des pistes terres également et même de glaces, le circuit des 24h du Mans et la cerise sur le gâteau, l’enfer vert lui-même, la boucle nord du Nurburgring : la Nordschleife.

Mes premiers pas dans ULTIMATE RACING 2D m’ont permis de me faire la main mais la surprise est venu lorsque je me suis rendu compte au cours de mes premiers tours de piste en F1 sur le circuit de Monaco que ma monoplace perdait de l’adhérence et pire encore que la boite de vitesse avait des loupés car oui, tout les sons se veulent réalistes et cela met carrément dans l’ambiance.
Mais ce n’est pas l’ambiance qui va réparer mon bousin et l’arrêt aux stands fini par être obligatoire si on maltraite son véhicule. L’emplacement aux stands étant simulé par une case rouge ou orange reflétant les dégâts, qui reviendra progressivement au vert pour signaler qu’on peut repartir en trombe avec des pneus neufs.

Monaco
C’est bien connu, une course, ça se gagne dans les stands…

Et des pneus vous allez en user vu le nombre conséquent de véhicule, du karting au tracteur, du stock-car au chariot élévateur, en passant par les GT, les motos, les camions, les F1, etc, etc, etc…
Il y en a réellement pour tout les goûts mais si avec tout ça vous n’en avez pas assez, vous pourrez toujours utiliser le boost qui vous est offert à chaque tour, à utiliser avec parcimonie car il descend vite le bougre (ou c’est moi qui conduit mal et essaie de rattraper mes erreurs, allez savoir…).
De plus tout ou presque est paramétrable, nombre de tour, usure des pneus, qualification, boost, etc…

Si vous aviez encore un doute, ULTIMATE RACING 2D est une tuerie dans son genre, addictif et nerveux, je ne peux que vous le conseiller.

Liens :
Applimazing : http://www.applimazing.com/press/sheet.php?p=ultimate_racing_2d
Ultimate Racing 2D : https://ultimateracing2d.com/

chariot
Dans mes souvenirs, cariste, c’est un métier de transport de charges lourdes, pas un job de pilote de course… j’ai dû zapper un truc mais quoi…

D’Autres articles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*