WRECKFEST (PC/PS4/Xbox One) – CRAAACK ! BOUUM ! CRIIIIIIIII !

WRECKFEST

[entrée sur la piste de monsieur Loyal]
[ouverture du micro]
Ami(e)s de la tôle froissée bonjour, entrez donc, n’ayez pas peur.
Venez assister au plus grand carnage automobile du 21ème siècle.
La fureur de moteurs sur-gonflés, montés sur de vieilles carcasses qui ont fait leurs preuves.
Pour votre plus grand plaisir ces engins de l’enfer vont s’affronter dans des joutes titanesques.
Venez découvrir le plus fabuleux spectacle au monde !
Venez découvrir un festival d’épave!
Bienvenue au WRECKFEST !
Mesdames et messieurs, la course va bientôt débuter.
Prenez place.
[sortie de monsieur Loyal]

voiture requin
Et par cette divine auto votre périple peut-être passera…

LA GENÈSE

en 2013 tandis que j’arpentais les méandres des projets de jeux vidéo avec financement participatif tel un STAR CITIZEN, je tombais tout à fait par hasard sur un jeu de voiture singulier de par son nom : NEXT CAR GAME.
Oui littéralement le « prochain jeu de voitures ».

La première chose me venant à l’esprit fut alors : « Couillus les gars ». Un nom de jeu aussi bateau…

Intrigué par la chose je m’y intéressais de plus près. et finalement courant 2015 lors d’une promotion je me procurais pour la modique somme de 16.79€ le jeu dans sa version « accès anticipé ».

Si l’impression globale, l’idée générale, que suggérait le devenir du soft semblait voué à être un maître étalon du genre, le côté technique ainsi que le contenu et l’interface laissaient encore grandement à désirer, rebutant nombre de joueurs.

Qu’à cela ne tienne, nous étions en 2015 et je m’armais de ma patience légendaire. [hashtagputaindejeudemerdemaisdépêchestoidetamélioreretdesortir]

Puis en juin 2018 WRECKFEST sort officiellement sur PC (pour arriver sauf retard, fin 2018 sur PS4 et Xbox One) et je me décide à le retenter.

moissonneuse
Et par ce saint engin agricole vos pêchés à jamais seront… cabossés.

WHAOUUUUUUUUUUUUUU !!!

« Whaou », c’est l’effet que m’a fait ce jeu comme rarement un jeu de course depuis Race Driver GRID premier du nom en 2008, que je trouve toujours fabuleux à ce jour.

LE PROBLÈME

Le problème c’est que WRECKFEST m’a obnubilé à un point tel que j’ai renié femme et enfants au point de le torcher (il n’y a pas d’autres mots plus adéquate) atteignant le niveau 50 et la fin de la dernière catégorie en mode expert.

Tandis que depuis  ce même mois de juin je vous pondais en parallèle un article chiadé aux petits éclats de tapenade et de kouign amann accompagné d’un crumble à la pomme, je me fis dépasser par le temps passé sur WRECKFEST ainsi que les contraintes professionnelles. D’autres sites publièrent des articles détaillés sur WRECKFEST qui rendait le mien caduc. Il ne devenait alors qu’une redite sans saveur.

vole de voiture
Volez petite voitures, volez !

WRECKFEST

Donc, au diable le blabla, c’est l’été au moment où je récris cet article et plutôt qu’un speech interminable je vais juste vous laisser avec des sessions vidéo HD que je vous ai mitonné avec amour.

Car WRECKFEST, il faut le vivre, sentir la chaleur du moteur, l’odeur de la terre chaude, de l’asphalte fumant, respirer la limaille de fer d’un carnage automobile dans lequel résonnent les Destruction Derby passés, les FlatOuts, auxquels une ambiance à la GRID aurait été ajouté, le tout sur des circuits et des décors qui éclatent la rétine avec vingt quatre adversaires et autant de véhicules customisables, upgradables. Finalement un jeu dont la technique atteint des sommets et dont les mods ajoutent les circuits et livrées de voitures dont vous rêviez. Qu’il est loin le temps des chocs pas crédibles à la Out Run ou à la RAD RACER

Bonnes vidéos, bonnes courses. C’est le moment d’allumer les moteurs et de faire fumer les pneus.

Bienvenue au WRECKFEST !

L’ovale, indétrônable passage obligé pour des courses parmi les plus prenantes et palpitantes :

 

Le circuit qui m’a donné le plus de frayeurs :

 

Arriver en tête n’est pas de tout repos :

 

Carnage annoncé :

 

Comment se retrouver tout seul en piste et remporter la victoire :

 

L’épreuve what the fuck :

 

C’est l’heure de prendre le bus :

 

Maintenant plus d’excuses : procurez-vous WRECKFEST rapidement !

 

Lien utile : site officiel

 

 

 

D’Autres articles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*